jeudi, juillet 16, 2009

WE WERE THERE : Ramdam à Randan

Quelle surprise quand j'ai vu il y a quelques temps qu'il allait se passer quelque chose à Randan ! Un ramdam ? What ? J'avoue, je connais bien le coin et j'ai allégrement trainé mes Reebok Ilie Nastase (pour vous situer l'époque) dans LA rue de Randan. Alors bien sûr j'suis allé voir ce qui se passait en ce jour de teuf nationale !

L'idée était de donner l'occasion à tous de redécouvrir le Domaine Royal de Randan après deux ans de fermeture pour cause de rénovation.
Pour cela, le Conseil Régional d'Auvergne a eu la bonne idée de mettre à contribution les nombreux talents artistiques éparpillés sur son territoire. J'avoue n'avoir que très rarement vu une telle concentration d'artiste, de toutes disciplines et de tous horizons... Enfin à Randan, ou en Auvergne... Chapeau pour la coordination, une quarantaine de structures ont pu ainsi présenté leurs performances aux quatre coins du domaine. Le concept était vraiment génial, imaginez-vous sous un arbre, assis sur un rondin de bois fraichement coupé, à écouter Mariecke de Bussac mettre en vie cette lettre de Georges Sand à François Buloz, bercé et rythmé par la contrebasse de Marcel Mut... Plus loin, caché entre deux bosquets, au bord du chemin, un drôle de jongleur triture son corps, s'imagine en cascadeur et joue avec son bandéoniste pour envouter le public qui, curieux, s'arrête et apprécie la prestation, c'est le Cirque Bang Bang, qui nous prouve encore que les différents arts vivants co-habitent à merveille ! Ou encore, un peu plus loin, près de la butte, où l'Agence des Musiques Traditionelles d'Auvergne répond par vielles et cornemuses aux rythmes mapouka des djembés ivoiriens de Nigui Saff ! Quel tableau ! Bon bien sûr, pas même temps, mais preuve que la culture est un langage universelle, tout ce petit monde a attiré un vrai melting pot de visiteurs, ou quand talons cotoient chassures de rando, what else...

Bref, je ne vais pas vous faire un résumé de tout ce que j'ai vu, d'ailleurs je suis parti avant l'apéritif (oui, c'est vrai !) Mais l'ambiance promenade en forêt, expo du FRAC accroché dans les chênes, déclamations en tous genres ou autres chorégraphies à même la verte mousse encore humide de la veille... Ouah... Nature, culture !

Le programme ici

Puis un petit kif par là, ben ouai ça se voit que vous avez pas passé vos vacances à Jussat !

Aucun commentaire: