vendredi, septembre 04, 2009

DOSSIER : LE WEB-DOCUMENTAIRE

Pour la première fois, le "web-documentaire" intègre un festival dédié au reportage photographique : Visa pour l'image. Cela se passe en ce moment à Perpignan. Du coup c'est vrai que cette discipline fait parler d'elle, et n'est plus cantonnée au rang de passe-temps pour internaute un peu curieux. L'occasion pour Le Labo de vous présenter à sa façon ce qui remplacera peût-être un jour nos vieux 20 heures télévisés !! Qui sait ?
Qu'est-ce que c'est ?
En fait la pratique existe depuis déjà une dizaine d'année, le concept est né de l'évolution d'Internet et de la nouvelle façon d'apréhender l'image et l'information en temps quasi-réel. Le web-documentaire n'est pas encore un genre bien défini, avec des codes qui en limiterait la créativité, c'est encore un format non-identifié, qui mêle plusieurs média (photographie, vidéo, son et texte) en une seule et unique production autour d'un sujet. En fait c'est une nouvelle façon de faire du reportage, en impliquant le "lecteur" ou "spectateur" (d'ailleurs on ne sait pas trop) avec du contenu intéractif, vivant et évolutif ! Voilà c'est ça le concept.
Pourquoi ce buzz ?
Plusieurs explications : D'une part l'évolution des modes de consommation de l'information, la démocratisation du web et des nouvelles technologies. D'autre part, une crise sous-jacente des médias traditionnels qui a entrainé des pics de créativité.
En effet, au milieu des litres d'information déversés chaque matin dans nos petits cerveaux curieux, il faut bien parfois faire le tri, et c'est le job du documentariste que de nous offrir plusieurs points de vue en synthétisant l'info, non ? D'où le succès du documentaire. Ensuite, l'utilisation de ces nouveaux outils a permis de toucher un public plus large, indéniablement, un public lassé par le stéréotypisme (ah bon ? Néologisme ? Vous m'aurez compris tout de même ?) des médias traditionnels. Bien qu'apparement M6 ait révolutionné le 20H (en le mettant à 19H45 ?) les chaines ont pris beaucoup de retard, et tout se ressemble un tant soit peu... Les gens ont aujourd'hui la possibilité d'aller eux-même chercher l'info, et ils choisissent des formats plus esthetique ou plus intéractif, c'est tout.
Quel avenir ?
Bon n'aller pas croire que le web-docu a supplanté tous les autres médias, sinon cet article n'aurait pas de sens, mais on peut tout de même lui prédire un bel avenir. Comme le souligne Monique Simard, directrice générale du Programme français de l’Office national du film (ONF) interviewée par Charles Gervais pour alternatives.ca : "C’est la naissance d’une nouvelle écriture, d’une nouvelle architecture du documentaire." Aujourd'hui le genre intègre un festival de renom, et  Le Corps incarcéré de Soren Seelow, Léo Ridet, Bernard Monasterolo et Karim El Hadj, produit par Le Monde Interactif a même reçu le prix RFI/France24 du web-documentaire à Perpignan. On peut imaginer rapidement un festival qui lui serait consacré à part entière.
Conclusion :
Le web-documentaire est une discipline en constante évolution, et comme le souligne Alexandre Brachet, responsable d'Upian, (société de production plurimédia avant-gardiste) : "Le temps n'est pas encore venu de dupliquer les formats, mais plutôt de continuer à en créer de nouveaux". Pour sûr, le genre va évoluer, et comme vous allez le voir, on est déjà bien loin du diaporama photo sur fond de musique celtique ! to be continued...
Contenu multimédia : 
Pour vous faire une idée, je vous propose la sélection complète du Prix RFI/France 24, et vous ? Quel est votre coup de coeur ?
Bearing Witness : Five Years of the Iraq WarAyperi Ecer et Jassim Ahmad / Reuters en collaboration avec MediaStorm
The Places We Live - Jonas Bendiksen / Magnum Photos
Adoma, vers la maison ? - Thierry Caron
Les mots de la guerre dans l'est du congo - Cédric Gerbehaye / Agence VU
Le Corps Incarcéré - Œuvre collective / Le Monde Interactif
The Iron Curtain Diary 1989-2009 - Beccogiallo, On/Off, PeaceReporter, Prospekt|Photographers
Chroniques de Pékin - De Mao Aux Jo -Charlie Buffet / Arte Geie / Hakari Productions
Génération Tian'anmen - Avoir 20 Ans en Chine - Patrick Zachmann production Narrative

Aucun commentaire: